'How could the soul not take flight' reviews

'... un ouvrage récent de Jonathan Harvey... Sur des poèmes soufis, le musicien britannique déroule toutes les nuances de sa palette sonore.  Chuchotis, parlé-chanté, sifflements, mélodies presque tonales créent un parcours intense et vif, jusqu’à l’apothéose finale, qui sonne, dans l’élan enthousiaste de la Joyful, comme un hymne à la joie.'
Le Monde (Pierre Moulinier), 25 March 1997

< Previous News

All News

Next News >